Comment développer votre image sur le web : le succès en 3 étapes

Découvrez comment construire et maîtriser votre image de marque sur le web : dans la profusion de réseaux, sites et d’applications en ligne, de nombreuses solutions sont possibles. Le tout est de rester cohérent et de faire les bons choix en fonction de vos objectifs et de votre disponibilité

Créez votre image : les premières étapes à suivre

Étape 1 : créez-vous un profil 

Pour être identifié sur le web, il vous faut une carte d’identité. Une page dans laquelle apparaîtront vos noms, prénoms, activités, etc. Avant même de créer votre site, de nombreux réseaux sociaux virtuels vous permettent de vous créer un profil. 

Étape 2 : déposez votre nom 

Sans créer véritablement un site web, vous pouvez déposer les « noms de domaine », l’adresse que vous pourriez donner à vos futurs sites ou blogs.
Par exemple : 
– Antoine-Lanion-Conseils.fr
– Conseils-Lanion.com 

Vous n’êtes pas obligé de créer ces sites. Mais en cas de besoin, il est essentiel de « réserver » ces noms de domaines avant que d’autres ne les utilisent ! 

Dans un premier temps, vous pouvez vous créer, avec votre nom de domaine, une simple page web, avec une présentation succincte de vous, de votre activité, de vos expériences. Votre page sera rapidement référencée par les moteurs de recherche et vous pourrez être « trouvé » par les internautes. 


Truc et Astuce : 
Microsoft Office Live Small Business est un service gratuit. Il permet de concevoir très rapidement un site Web professionnel et personnalisé, sans connaissance html préalable.


Étape 3 : développez votre activité sur le web 

Sans passer trop de temps à produire des contenus spécifiques, vous pouvez déjà commencer à faire entendre votre voix :
– Commentez les blogs proches de vos domaines d’activité,
– Rejoignez les forums de discussions, les groupes Facebook ou hubs de Viadeo et répondez,
– Recommandez des articles que d’autres ont écrits et que vous avez particulièrement appréciés. N’hésitez pas à ajouter simplement un commentaire ou une précision sur un point que vous maîtrisez particulièrement.
– Partagez une présentation Power Point, un article ou une vidéo, sur votre profil Facebook,
– Etc.

Vous serez ainsi petit à petit repéré et identifié !

Étape 4 : communiquez !

Vous êtes par exemple conseiller RH, spécialisé dans la médiation de conflits en entreprise et vous avez beaucoup à partager sur le sujet ? Pourquoi ne pas vous-même écrire des articles ou créer des présentations pertinentes pour vos clients ou prospects ? Même sans blog ou site, vous pouvez très facilement les communiquer sur le web.

Les 3 clés de réussite sur le web

• Soyez sincère

« Pour créer son image sur le web, il n’y a rien à inventer explique Fadhila Brahimi, coach et spécialiste du personal branding*. Vous partez de ce que vous êtes, de l’image professionnelle que vous diffusez déjà dans la vraie vie ! »
Faites le point : « Qui je suis ? Qu’ai-je envie de dire ? De dévoiler ?… » 


• Soyez cohérent

Imaginez, votre profil sur Viadeo indique que vous êtes entrepreneur, créateur d’un cabinet de conseils. Le deuxième lien cité : vous êtes toujours présenté sur copainsd’avant.com, comme salarié. Celui qui lit ces informations éparses sur votre compte, sans savoir quelles sont les plus récentes ne sait que penser. En effet, « L’incohérence entre les références web n’incite pas à la confiance. » conclut la coach.

Précautions à prendre :
– Mettez à jour tous vos profils sur le web,
– Vérifiez que votre présentation est toujours coordonnée avec les informations que vous avez publiées par ailleurs,
– Demandez à vos anciens employeurs de remettre à jour leurs organigrammes si ceux-ci n’ont pas été actualisés sur leurs sites web.

• Créez votre présentation flash web

Dans une soirée réseau, vous utilisez une présentation flash de votre business pour interpeller vos interlocuteurs et les aider à se souvenir de vous ? Faites de même sur la toile ! Créez-vous un paragraphe court résumant votre activité, réutilisable à volonté.

Faites court et efficace ! Celui qui vous lit doit :
– Comprendre clairement ce que vous faites,
– Se souvenir facilement de vous,
– Avoir envie d’en savoir plus,
– Savoir parler de vous et vous recommander plus facilement.


* Personal branding : création et développement de votre « marque personnelle », votre image de marque.

7 précautions à respecter pour préserver votre image

Communiquer sur Internet c’est s’exposer. Si la plupart des internautes respectent toutes les règles de la « netiquette », vous n’êtes pas à l’abri de commentaires incongrus qui peuvent détériorer votre image, ou pire, de malveillances ou d’indiscrétions. Sans vous laisser gagner par la parano, des précautions d’usage s’imposent.

Protégez vos données personnelles

1)    Codez vos mots de passe 

Dès que vous créez un mot de passe pour accéder à un site, veillez à en choisir un difficile à décrypter. « Un bon mot de passe est créé de toutes pièces ! » rappelle Fadhila Brahimi. Il comporte à la fois des :
– Majuscules,
– Minuscules,
– Chiffres,
– Signe.
Astuce : prenez les premières lettres d’une phrase clé ou d’une citation que vous aimez bien.

Exemple : « A cœur vaillant rien d’impossible » et vous obtenez le code « ACVRDI » difficile à reproduire et que vous n’oublierez pas.
Par exemple : SEB-astien49##

2) Différenciez vos pseudos et identifiants

Pour faciliter leur mémorisation, nous avons tendance à utiliser les mêmes termes partout. Un réflexe à éviter. Si notre identifiant était décrypté, le hacker accéderait à tous nos espaces privés sur le web ! Deux règles à retenir :
– Choisissez des pseudos distincts de vos identifiants,
– D’un site à l’autre, différenciez vos identifiants. Attention, conservez le même « pseudo », c’est votre marque !

Pour rappel :
Pseudo : nom ou surnom que voient les membres du site,
Identifiant : adresse, code ou nom avec lequel vous vous êtes inscrit sur ce site,
Mot de passe : code qui renforce l’identifiant. 

3) Segmentez vos échanges professionnels et personnels

Il suffit de vous créer des adresses e-mails dédiées. Exemples :
– Adresse e-mail 1 :
Votre adresse e-mail dédiée au web que vous utilisez comme lien « contact » sur votre site, blog, profil en ligne, etc.

– Adresse e-mail 2 :
Votre adresse professionnelle, réservée à vos clients, prospects, partenaires, etc. Évitez de la laisser sur des sites web. C’est le meilleur moyen d’être spammé !

4) Ne laissez jamais votre numéro de téléphone…

Il sera toujours temps de le communiquer après un premier échange sur le web ou par e-mail ! 

Préservez votre image


5) Évaluez les profils avec qui vous acceptez une mise en relation 

Sur les sites de mises en relation comme les réseaux sociaux virtuels, les forums, les chats… vous recevez des demandes de mise en relation. Des membres souhaitent faire partie de vos « contacts directs ». Vous faut-il tous les accepter ? « Je n’ai pas de scrupule à refuser certaines demandes, avance Fadhila Brahimi. Je n’accepte que les contacts avec qui je me sens « en affinité » et qui correspondent à mes valeurs ». Elle bloque ainsi des contacts la prenant à partie sur les affrontements à Gaza. « Je suis contre la violence sous toutes ses formes complète-t-elle, même s’il ne s’agit que de mots, je refuse cette attitude agressive ».

6) Sécurisez vos contenus 

Sur Internet le copié/collé est très facile. Si vous publiez des articles ou notes dont vous êtes l’auteur, l’enveloppe SOLO déposée à l’INPI (Institut National de la Protection Intellectuelle) ou un dépôt de vos écrits à la Société des gens de lettres vous permettent de les protéger. En clair, veillez à demander à des plagiaires indélicats de retirer de leurs sites les contenus qu’ils vous ont « emprunté ». Vous pouvez tout simplement leur demander qu’ils citent leur source et qu’ils ajoutent un lien vers votre propre site. 

Pour vérifier que vos contenus ne sont pas copiés, Copyscape


7) Certifiez votre identité numérique 

La « signature numérique » permet d’authentifier l’auteur d’un document numérique. Pour vous en créer une, vous devez utiliser un certificat électronique.
Attention, ces outils sont encore peu accessibles. Pour utiliser ces certificats, mieux vaut avoir quelques connaissances en développement.
Exemple de certificat : Clé Yahoo

Publicités

À propos PC AFRIQUE NEWS
Président de l'ONG CAMI AFRIQUE (Club des Amis de l'Informatique en Afrique) Ce blog est un espace d'information sur l'évolution des NTICs en Afrique et dans le monde en général.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :