Sécurité informatique et économie numérique : processus Sam ou la gestion optimale des logiciels informatiques

Abidjan, Côte d’Ivoire – L’Utilisation de Logiciels informatiques n’a jamais été aussi importante pour la réussite d’une entreprise telle qu’elle se présente aujourd’hui. Bien connaitre les Licences de logiciels et les matériels informatiques dont vous disposez, ou acquérir uniquement ce dont vous avez besoin tout en utilisant vos actifs logiciels de façon efficace à chaque étape de leur cycle de vie est une question cruciale pour toute organisation. En d’autres termes « l’audit du parc informatique ainsi qu’un accompagnement pour une mise en conformité» reste un des défis majeurs à relever pour les PME, ainsi que pour les professionnels de l’informatique.

Il n’est donc pas surprenant que la forte demande en logiciels informatiques ait pour conséquence le développement du piratage menant ainsi à une croissance exponentielle du marché des produits contrefaits. Le taux de piratage de logiciels au niveau mondial a atteint 42% avec un pic important dans les pays en développement selon l’étude réalisée en 2010 par la Business Software Alliance (BSA). La BSA est l’organisme principal de l’industrie du logiciel informatique, qui travaille dans 80 pays en vue de développer le marché du logiciel tout en créant les conditions favorables à l’innovation et à la croissance économique. Le chiffre énoncé plus haut est la preuve que les entreprises et les consommateurs utilisent encore des logiciels non authentiques. Mais à quel prix?

Comme le confirme l’étude de la BSA susmentionnée, le piratage de logiciels continue de prospérer impunément dans les pays africains. Il est donc logique de penser que de nombreuses entreprises ont involontairement bénéficié de logiciels contrefaits ou sont inconsciemment en train d’enfreindre la loi en s’exposant à de sérieux risques.

« Les logiciels sont des actifs vitaux pour toute entreprise, au même titre que les autres acquisitions, mais souvent du fait de leur dématérialisation, ils sont mal ou pas gérés. » explique Serge Ntamack – Directeur de la Propriété Intellectuelle chez Microsoft Afrique de l’Ouest et du Centre. Pour M. Ntamack, « Microsoft, en tant que leader sur le marché informatique, a la responsabilité de fournir à ses clients tous les moyens de se protéger des impacts négatifs du piratage informatique en les informant, en développant et en mettant en œuvre de nouvelles solutions technologiques de protection et en guidant les entreprises vers une gestion optimale des actifs logiciels ».

De nos jours, Il existe un intérêt particulier pour l’acquisition et l’usage des logiciels originaux. La prolifération de logiciels contrefaits rend malheureusement difficile l’appréhension des logiciels comme de véritables actifs au sein d’une entreprise. Néanmoins, au même titre que n’importe quel autre actif, une entreprise doit savoir gérer l’ensemble des logiciels qu’elle utilise. D’une part, parce qu’en tant qu’investissement financier souvent important pour l’entreprise, il faut pouvoir en justifier l’acquisition vis-à-vis des différentes parties-prenantes. D’autre part, les logiciels représentent des actifs stratégiques dont tout défaut de fonctionnement peut avoir un impact direct négatif sur la bonne marche de l’entreprise. Si la majorité des dirigeants d’entreprise ont un contrôle certain sur les autres actifs de l’entreprise, ce n’est pas encore le cas pour les logiciels. La gestion des actifs logiciels reste ainsi un défi de taille. Une mauvaise gestion voire la négligence comporte de nombreux risques parmi lesquels : un accès non autorisé aux options de maintenance logicielles et aux mises à jour, des risques pour la sécurité du système d’information, des risques de poursuite judiciaire et de réputation, des risques financiers. Pourtant, ces risques sont encore méconnus dans les entreprises aujourd’hui.

La gestion des actifs logiciels n’est ainsi pas toujours perçue comme une nécessité. C’est pourquoi le ‘Software Asset Management’ en abrégé SAM, un processus mis en place par Microsoft et d’autres acteurs informatiques pour aider les entreprises à mieux gérer leurs actifs logiciels, est si important. Concrètement, un projet SAM dans une organisation permet d’identifier ce qui est légalement installé, d’acquérir ainsi uniquement ce dont on a besoin et enfin d’utiliser au mieux les licences acquises (à toutes les étapes de leur cycle de vie).

Ayant établi une gestion effective des logiciels, les entreprises sont capables de faire plus avec ce qu’elles ont déjà acquis. Le SAM augmente la satisfaction des employés, faisant en sorte que chaque employé ait les outils informatiques idoines pour faire son travail confortablement. Le SAM aide aussi à identifier les applications informatiques non intégrées et celles qui ont évolué ou sont devenues obsolètes.

Un plan SAM étant critique pour l’utilisation efficace des logiciels, il est difficilement concevable que des entreprises modernes ne le mettent pas en œuvre. Cela se fait malheureusement au détriment de leur compétitivité globale, du respect des lois et du respect des règles strictes de gestion financière. Imaginez un peu ne pas savoir exactement combien d’employés votre Entreprise emploie, quel est le rôle de chacun d’entre eux, qui utilise quel matériel, quel matériel a été acquis, son utilité, etc. …L’on imagine sans peine les implications négatives de cette défaillance sur la bonne marche de votre entreprise.

La gestion des actifs logiciels ne se résume pas à la seule question de l’utilisation de logiciels piratés. Elle concerne en effet, plus largement, la question de la protection d’un actif pour l’organisation est parfois même vitale, qu’il est donc important de pouvoir gérer au même titre que les autres actifs. Elle est un levier essentiel pour la réduction des coûts de gestion du système informatique.

Pour vous y aider, Microsoft intègre cette dimension dans l’ensemble de sa stratégie Entreprise, au travers de solutions pour faciliter les opérations de gestion. Microsoft travaille également avec des partenaires spécialisés en matière de gestion des actifs logiciels, afin de fournir un environnement global qui, à toutes les étapes du cycle de vie des logiciels, vous garantit une protection maximum contre les risques identifiés, tout en vous faisant bénéficier des avantages associés.

Microsoft continue d’investir en matière de SAM à travers de nombreuses initiatives comme la formation de ses partenaires à ce nouveau modèle. Cela permettra une appropriation, une mise en œuvre rapide et efficace du modèle d’optimisation SAM. Des partenaires bien formés constituent en effet le gage d’une sensibilisation certaine des entreprises et d’un déploiement systématique de la démarche SAM.

Publicités

À propos PC AFRIQUE NEWS
Président de l'ONG CAMI AFRIQUE (Club des Amis de l'Informatique en Afrique) Ce blog est un espace d'information sur l'évolution des NTICs en Afrique et dans le monde en général.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :