Telecom : Orange confie 2 000 tours à IHS au Cameroun et en Côte d’Ivoire

À la suite de son concurrent sud-africain MTN, le français Orange a décidé d’externaliser la gestion de plus de 2 000 tours de communication au Cameroun et en Côte d’Ivoire auprès d’IHS, un groupe africain spécialisé dans les infrastructures télécom.

L’appétit d’IHS, un groupe panafricain coté la Bourse de Lagos, semble insatiable. Alors qu’il s’est emparé de quelque 1 700 tours détenues par le sud-africain MTN en octobre dernier, il vient d’obtenir la gestion des plus de 2 000 tours opérées jusque-là par le français Orange dans ces deux mêmes pays. Selon les termes de cet accord, les tours resteront la propriété des filiales d’Orange, mais IHS assurera leur exploitation pour une période de 15 ans.

IHS est spécialisé dans la réduction des coûts d’exploitation des sites de transmission, notamment grâce à la mutualisation et à la compression des coûts énergétiques. Selon ce modèle, IHS pourra commercialiser les emplacements disponibles à d’autres opérateurs, tandis que les filiales d’Orange pourront bénéficier d’un accès aux emplacements disponibles sur les tours qu’IHS possède actuellement dans ces deux pays. Afin d’étendre davantage le réseau et de répondre à la demande locale, IHS s’est engagé à construire de nouveaux sites hybrides, combinant énergie solaire et générateurs, réduisant ainsi la consommation de diesel jusqu’à 70%. Les sites alimentés à l’énergie solaires sont notamment privilégiés dans les zones rurales, où les livraisons de diesel sont plus onéreuses.

D’autres opérations à suivre

Pour Marc Rennard, le directeur exécutif en charge de la zone Afrique, Moyen-Orient et Asie pour Orange, cité dans un communiqué, « le partage d’infrastructures passives est une vraie opportunité pour Orange d’aller toujours plus loin vers un meilleur service pour ses clients en Afrique et au Moyen-Orient. (…). Par ces accords, nous ouvrons une opportunité que nous pourrons étudier sur la plupart des filiales d’Orange en Afrique et au Moyen-Orient. »

Un français au capital

Depuis fin 2012, IHS a fait l’objet du premier investissement en Afrique de la société française Wendel. D’ici au mois d’avril 2013, le holding d’investissement, coté sur l’Eurolist d’Euronext Paris, aura investi 176 millions de dollars, soit plus que les 125 initialement prévus, « IHS étant déjà très avancé sur de nouveaux développements, notamment des constructions de tours supplémentaires au Nigeria », selon une source en interne. Wendel est désormais le premier actionnaire d’IHS et est représenté par trois administrateurs au conseil de la société. « À très court terme, Wendel détiendra plus de 30% du capital d’IHS », révèle encore la même source.

Lu le 02 Avril 2013 sur Jeuneafrique.com : Orange confie 2 000 tours à IHS au Cameroun et en Côte d’Ivoire 

Publicités

À propos PC AFRIQUE NEWS
Président de l'ONG CAMI AFRIQUE (Club des Amis de l'Informatique en Afrique) Ce blog est un espace d'information sur l'évolution des NTICs en Afrique et dans le monde en général.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :