Ntic/Métier : Patrice Trousset (Directeur des Systèmes Informatiques Microsoft France, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas ) éclaire sur les actions du DSI

Article de Faustin Denim lu sur abidjan.net le 08 avril 2013

Le Directeur des Systèmes Informatiques (DSI) de Microsoft pour les régions de France, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas, M. Patrice Trousset, était récemment de passage à Abidjan. En marge de la table ronde qu’il a animée à l’intention des directeurs de systèmes informatiques, il a accordé une interview. Il évoque, entre autres, les questions de sécurité informatique et le métier de DSI.
Pouvez-vous résumer rapidement les défis qui attendent le DSI aujourd’hui?
Les défis des DSIs sont multiples : ils doivent continuer d’exploiter les opérations informatiques classiques, mais passer plus de temps aux côtés des Directions Fonctionnelles pour leur fournir les meilleures solutions permettant à celles-ci d’atteindre leurs objectifs. La DSI d’aujourd’hui doit être agile, allier projets à court terme, moyen terme et long terme. Elle doit simplifier, consolider et raccourcir les cycles de décision en fournissant des solutions internes ou externes les plus efficaces possibles. Le DSI devient un consultant interne auprès des directions fonctionnelles, et un véritable partenaire business. Il s’implique sur les processus business, et non plus seulement sur la gestion classique du Datacenter et des opérations classiques. Bien évidemment, le DSI a aussi deux rôles importants : contribuer à réduire les coûts et protéger la propriété et la richesse de l’entreprise … en jouant un rôle de gardien du temple. En synthèse, le DSI doit devenir un véritable levier de la performance de l’entreprise.

Quelles réponses Microsoft apporte-t-il à ces challenges?
Microsoft propose aux DSI une véritable agilité tant au niveau de l’infrastructure que des solutions à consommer en ligne. Cela permet de mettre en place une véritable politique de réduction de coûts sur les éléments de base du datacenter, ainsi que des services collaboratifs consommés via Office 365. L’effet induit est que le DSI et son équipe peuvent se concentrer sur des sujets plus «métiers » avec une plus grande valeur ajoutée. Avec nos solutions d’administration, la gestion des opérations est simplifiée, automatisée et plus efficace. Avec nos solutions business en ligne (Office 365, CRM), l’impact sur le budget est intéressant, transformant des coûts en CAPEX et OPEX. Les équipes de la DSI sont alors libérées de la gestion d’une infrastructure technique et applicative et peuvent se tourner vers la mise à disposition de solutions innovantes pour les directions métiers. Microsoft propose également des solutions permettant d’assurer une sécurité du système d’information de bout en bout, c’est ce que la DSI interne de Microsoft a mis en œuvre pour sécuriser le réseau, les postes de travail, les Datacenters et en bout de chaîne les données de l’entreprise.
En termes de réduction de coût pour les entreprises, est-ce que le travail du DSI a véritablement un impact ?
Tous les DSI sont amenés à réduire les budgets. Il y a une grosse pression en générale dans les entreprises pour stabiliser le budget informatique. Donc, on se trouve dans une situation où il faut faire plus avec moins. Il faut donc trouver des solutions « prêt à l’emploi », une offre de service qu’on va consommer et payer selon ce qu’on a utilisé sur le Cloud, que ce soit la messagerie, les sites collaboratifs comme le SharePoint, les CRM, etc. Ce qui est intéressant pour le financier et pour le DSI, c’est qu’on a transformé des coûts récurrents importants, qui étaient des coûts d’amortissements et d’immobilisations en frais de fonctionnement !

En dehors des coûts, il y a l’insécurité informatique qui est aussi une préoccupation majeure, alors question, Microsoft peut-il garantir l’entière sécurité des entreprises et même des personnes ?
MS IT met en œuvre l’ensemble des solutions sécurité de Microsoft pour protéger le système d’information, qu’il soit interne (applications métiers, bases de données) ou ouvert à l’extérieur (site http://www.microsoft.com et autres applications en mode extranet). La mise en œuvre de l’annuaire Active Directory, des outils de fédération d’annuaire, de solutions d’authentification et de chiffrement nous permettent de sécuriser les informations de l’entreprise et son système d’information de plus en plus ouvert et connecté. La sécurité est présente partout, dans les processus, les outils et l’organisation. Elle nécessite des investissements en budget et en formation. Les Datacenters de Microsoft sont sécurisés à plusieurs niveau, tant sur le plan physique que sur le plan de la protection et de la confidentialité des données.

Avec l’introduction des services Cloud dans les applications, quelle est le périmètre d’intervention de la DSI au niveau de Microsoft.
Le niveau d’intervention de la DSI est assez large. Historiquement on gère toute l’infrastructure du téléphone mobile, en passant par les PCs, les réseaux télécom, les data center où sont hébergés tous les serveurs. On gère également les applications. Aujourd’hui, la DSI de Microsoft est elle-même en train de se transformer. Nous développons des applications pour l’ensemble de business de Microsoft, que ce soit le marketing, les forces commerciales, l’entité qui gère les Xbox, les jeux et la publicité en ligne. Sans oublier la finance, les ressources humaines qui sont aussi des entités très importantes. On gère, on déploie et on administre ces applications.

Avant de finir, dites-nous comment fonctionne concrètement la Direction des Systèmes d’Informations à Microsoft?
Ce qui est intéressant, c’est que la DSI chez Microsoft est un bon exemple d’alignement, on va dire des enjeux business par rapport à toutes les problématiques de l’informatique interne. Aujourd’hui, l’objectif de la DSI chez Microsoft, c’est de vraiment continuer à transformer l’entreprise en une organisation capable de prendre des décisions de plus en plus vite face à un marché qui évolue, face à des concurrents qui vont eux-mêmes très vite, rendre des services à leurs clients, les aider à trouver les meilleures solutions. La DSI est là pour améliorer l’efficacité du collaborateur, montrer quelles sont les solutions innovantes qu’on peut mettre en place pour répondre aux besoins des métiers, tout en gardant un rôle de gardien du temple et de protecteur de la richesse intellectuelle de l’entreprise. Chez Microsoft, notre richesse intellectuelle, ce sont les produits que nous développons, mais c’est aussi l’ensemble de données que nous avons dans nos bases marketing, et financière sur nos clients, nos partenaires, le grand public.

Article de Faustin Denim lu sur abidjan.net le 08 avril 2013

Publicités

À propos PC AFRIQUE NEWS
Président de l'ONG CAMI AFRIQUE (Club des Amis de l'Informatique en Afrique) Ce blog est un espace d'information sur l'évolution des NTICs en Afrique et dans le monde en général.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :