Un réseau de cybercriminels démantelé

Les enquêteurs de la PLCC ont interpellé ce Vendredi 21 juin 2013, deux ( 02) membres d’un vaste réseau cybercriminel.

En effet, les délinquants étaient activement recherchés depuis de longs mois par différents services de lutte contre la cybercriminalité à travers le monde.

Faisant suite à une dénonciation du FBI (Federal Bureau of Investigation), les enquêteurs ivoiriens ont procédé à l’interpellation du nommé BAHI FULGENCE à son arrivée à l’aéroport FELIX HOUPHOUET BOIGNY d’Abidjan par le Vol Royal Air Maroc. Le nommé BAHI FULGENCE s’est avéré être un récidiviste qui a déjà écopé d’une peine de 5 ans de prison au Sénégal pour vol de carte de crédit.
L’interrogatoire du nommé BAHI FULGENCE a conduit à l’interpellation de DOUDOU HERMANN, présenté comme le présumé cerveau du réseau criminel.

Le gang s’était spécialisé dans les escroqueries sophistiquées de type phishing, qui est une technique d’arnaque consistant à usurper l’identité d’une entreprise (banque, site de commerce électronique, etc.) en invitant ses clients(internautes) à se connecter en ligne par le biais d’un lien hypertexte. Il leur est demandé de mettre à jour des informations (numéro de carte de crédit, mot de passe, etc.) les concernant sur un site Web factice, copie conforme du site original, en prétextant par exemple une mise à jour du service, une intervention du support technique, etc.

L’originalité du modus operandi de ces délinquants leur a permis d’escroquer pour plus de deux (02) millions de dollars Américains; soit plus de 989.890.000 FCFA.

Il est a noter que le FBI s’est déplacé spécialement à Abidjan le lendemain, Samedi 22 Juin 2013, pour féliciter la DITT/PLCC et son directeur M. Stéphane KONAN qui les a reçu en son bureau sis à Abidjan Immeuble Postel 2001.

Des recherches continuent d’être menées afin d’identifier toutes les ramifications de ce vaste réseau de cybercriminalité, qui s’étendrait dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest.

Source : Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC)

Date : lun. 24 juin 2013

Publicités

À propos PC AFRIQUE NEWS
Président de l'ONG CAMI AFRIQUE (Club des Amis de l'Informatique en Afrique) Ce blog est un espace d'information sur l'évolution des NTICs en Afrique et dans le monde en général.

2 Responses to Un réseau de cybercriminels démantelé

  1. andre. says:

    J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre et, pendant plusieurs semaines, nous avons longuement dialogué par mail et sur MSN et nous nous sommes même vus à la CAM. Il réunissait tous les critères que je recherche chez un homme : gentil, sensible, romantique et, physiquement, tout à fait mon type d’homme.

    Lors de nos conversations, il m’a dit qu’il avait créé une fondation en Afrique pour aider des petits orphelins qu’il avait pris sous sa protection. Donc, à force de discussion, il m’a convaincu d’envoyer une somme d’argent en Côte d’Ivoire à M DUPRI Fréderic. J’ai même eu cet individu au téléphone qui m’a informé que mon ami Martin DUVAL, domicilié à NICE, s’était rendu auprès des enfants et ne pouvait pas revenir car il avait eu un accident en allant à l’aéroport pour rentrer en France.

    Nous devions nous voir le 20 Novembre 2012 mais il a quitté la France depuis le 08 Novembre et n’est toujours pas rentré ! J’ai essayé de l’appeler, j’ai demandé à lui parler mais la personne que j’ai eu au bout du fil avait un accent africain que je ne connaissais pas ; je lui ai dit que je ne croyais absolument pas qu’il était l’homme que j’avais vu à la CAM et qui était sur les photos qu’il m’a transmises par mail.

    Depuis ce jour, je n’ai plus aucune nouvelle. Pour me prouver sa bonne foi, je lui avais demandé de me scanner ses papiers d’identité afin que je sois rassurée. J’ai donc une copie de sa carte d’identité et de son permis de conduire : il vit aux environs de NICE, il est né le 22 novembre 1966 et il s’appelle Martin DUVAL… mais tout est en fait faux puisqu’ils utilisent des pièces d’identité volées à des français. Cela m’a été confirmé par l’organisme de service anti-fraude qui m’a beaucoup aidé à récupérer l’argent envoyé tout en mettant la main sur ces arnaqueurs qui, a priori, habitent en Afrique.

    A l’époque, je l’ai dénoncé sur le site où je suis inscrite et ils m’ont conseillé de prendre contact avec un organisme Interpol en lutte contre la cybercriminalité. Tout au long de cette histoire, je lui ai fait parvenir au total 19,000€ afin de pouvoir l’aider et faire en sorte à ce qu’il me rejoigne très vite comme nous cela était convenu parce que j’y croyais vraiment ! Avec l’aide d’une amie, j’ai pris contact avec un organisme de cyber-antifraude en COTE D’IVOIRE et en collaboration avec l’inspecteur de police M. KOUAME ERIC ; eux aussi m’ont vraiment aidé à le démasquer car c’était bel et bien un Africain en complicité avec des collaborateurs escrocs et autres professionnels du net qui m’ont dépouillé. Heureusement pour moi, ils ont finalement été démasqués et arrêtés avec l’aide de l’organisme Interpol en lutte contre la cybercriminalité et M. KOUAME ERIC.
    Finalement, je me suis faite rembourser la totalité de mon argent suivi des frais de dédommagement ce qui représente un total de 22,000€.

    Alors, si toi aussi tu es dans ce cas, confie toi et n’hésite pas ! Portez maintes plaintes afin de demander plus d’aide jusqu’à la satisfaction et remboursement officiel ! Ecris ton témoignage afin d’aider d’autres personnes à ne pas être victime et, j’en suis convaincue, cela aura des effets positifs car ils vont t’aider à mettre la main sur ces personnes de mauvaise foi. Ensuite, toutes les sommes d’argent que tu as eu à envoyer à ces escrocs seront remboursées, accompagnées par des frais de dédommagement.

    Voici le contact mail de l’organisme qui m’a aidé : lieutenant.kouame.eric@hotmail.fr

    • Bonjour Andre,
      Merci d’avoir lu notre blog; et surtout de nous avoir raconté votre mésaventure avec les cybercriminels.
      Nous sommes d’avis avec vous sur le partage de ce type d’expérience à une large échelle afin que d’autres personnes y prenne garde.
      En Côte d’Ivoire, il existe une brigade de Lutte contre la Cybercriminalité qui est à pied d’oeuvre pour traquer tous ces escrocs de l’Internet.
      Mais ceci ne pourra avancer que si la population coopère et accepte de partager les informations et les expériences. Encore une fois merci.

      Modérateur
      PC AFRIQUE NEWS

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :