Angola: Internet vole au secours des langues nationales

Utiliser les nouvelles technologies pour sauvegarder le patrimoine linguistique, voilà une idée tout droit venue de l’Angola.

L’Angola est pays multilingue. On y parle le français, six autres langues nationales et le portugais, étant la langue officielle. En plus de cela cinquante variantes dialectales sont également utilisées. Pourtant, expliquait déjà en octobre 2013 le blog Círculo Angolano Intelectual, seulement 30 % de la population angolaise (environ 8,5 millions de personnes) parlent les langues nationales. C’est pourquoi de nombreuses mesures ont été mises sur pied afin de promouvoir les langues oubliées, peut-on aussi lire sur la plateforme de blog de Global Voices Online.

Depuis 2013, de multiples sites Internet ont vu le jour, tels que Evalina. Conçu en mai dernier, cette plateforme gratuite est accessible à tous ceux qui disposent d’une connexion Internet.

«Les jeunes, qui de nos jours passent la plupart de leur temps libre sur Internet, ont aussi l’occasion de prendre quelques heures pour apprendre un peu de (leur) langue nationale préférée», a déclaré Joel Epalanga, le responsable du projet, au magazine Jovens da Banda.

Toutefois, Evalina n’est pas la seule initiative dans ce domaine, il en existe d’autres, mais qui ne propose pas les mêmes services, souligne Global Voices Online. Ainsi, le site Kallun simplifie l’argot et le langage populaire, alors que Ngola Yetu Dictionary, explique et traduit en ligne les langues nationales angolaises.

Même si les artistes et les chanteurs ont aidé à démocratiser certaines langues, la diversité culturelle de l’Angola ne peut être préservée sans une aide de l’Etat qui a pris quelques mesures.

«Entre 2004 et 2010, une expérimentation a été menée pour introduire sept langues nationales dans une série d’écoles dans le pays. Le ministère de l’Éducation a déclaré en septembre 2013 qu’il prévoit d’étendre l’apprentissage des langues nationales à toutes les écoles primaires. Un projet de loi sur le statut des langues nationales en Angola pour promouvoir l’inclusion sociale et renforcer l’unité dans la diversité ethnolinguistique.»

 

Lu sur Slate Afrique

Publicités

À propos PC AFRIQUE NEWS
Président de l'ONG CAMI AFRIQUE (Club des Amis de l'Informatique en Afrique) Ce blog est un espace d'information sur l'évolution des NTICs en Afrique et dans le monde en général.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :