L’UA mettra en oevure un projet pour réduire le coût d’Internet en Afrique

UA

L’Union africaine (UA) a indiqué lundi qu’elle mettrait en oeuvre un projet destiné à assurer à l’échelle locale le trafic sur Internet depuis ce continent, afin de réduire les coûts d’accès à Internet.

Le projet de Système africain d’échange par Internet réduira le coût d’Internet en soutenant l’établissement de points d’échange Internet locaux et régionaux en Afrique.

Le directeur en exercice de la division Société de l’ information de la Commission de l’Union africaine, Christian Minoungou, a déclaré lors d’un forum régional à Nairobi que l’ Afrique payait actuellement des opérateurs étrangers pour assurer le trafic sur Internet interne au continent.

« C’est une manière coûteuse et peu efficace de gérer les échanges de trafic Internet », a déclaré M. Minoungou lors du séminaire de l’UA et de la région d’Afrique de l’Est sur la politique et la réglementation des interconnexions.

Cet événement de deux jours vise à formuler un cadre politique régional transfrontalier pour l’interconnexion.

En 2010, l’Assemblée de l’UA a adopté une déclaration entreprenant de renforcer la coopération régionale pour le développement et l’interconnexion des infrastructures à bande large.

L’UA a jusqu’à présent assuré la construction de capacités pour soutenir l’établissement de points d’échange Internet nationaux dans 30 États membres.

« Ce soutien a facilité la création des structures de gestion nécessaires et la préparation d’ingénieurs disposant des compétences techniques pour assurer l’interconnexion de leurs réseaux avec les points d’échange Internet », a déclaré M. Minoungou.

Le secrétaire exécutif de l’Organisation de communication d’ Afrique de l’Est (EACO), Hodge Semakula, a déclaré que le paysage des technologies de l’information et de la communication (TCI) était de plus en plus façonné par la révolution numérique actuelle.

Le secteur des TCI a connu un bond de la demande d’appareils connectés, ce qui a changé l’avenir sur le plan socioéconomique dans de nombreux pays, a-t-il dit.

« Cette situation a encore compliqué les besoins changeants des consommateurs en matière de services de bande large à haut débit », a-t-il dit.

Actuellement, la Communauté est-africaine (CEA) met en place le réseau d’information à bande large d’Afrique de l’Est, destiné à assurer une connectivité à bande large nationale et transfrontalière dans la région.

Publicités

À propos PC AFRIQUE NEWS
Président de l'ONG CAMI AFRIQUE (Club des Amis de l'Informatique en Afrique) Ce blog est un espace d'information sur l'évolution des NTICs en Afrique et dans le monde en général.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :