Orange lance son concours pour les développeurs informatiques africains

Le Challenge Développeurs AMEA Orange 2015 est ouvert aux start-ups de onze pays africains, avec comme objectif de doper l’innovation technologique. A la clé, 10 000 euros.

Challenge Développeurs AMEA Orange 2015 : tel est le nom du concours de développeurs lancé le 2 juillet par le groupe français de télécoms et destiné pour l’essentiel aux start-ups de onze pays africains (Botswana, Cameroun, Côte d’Ivoire, Égypte, Guinée Bissau, Guinée, Sénégal, Mali, Niger, RD Congo et Tunisie). L’opération est également ouverte aux entreprises jordaniennes (autre pays de présence d’Orange) et aux entités françaises présentant des projets tournés vers la conception et le développement de nouveaux services tournés vers l’Afrique.

Dans un communiqué, Orange précise que les candidatures seront ouvertes du 3 août au 15 septembre. « Dix start-ups seront sélectionnées dans chaque pays pour participer au concours qui s’achèvera à la fin du mois d’octobre. Orange mettra à disposition des candidats trois interfaces de programmation (SMS, USSD et Direct Operator Billing) accessibles depuis une plateforme de test. Chacun des 13 pays participants choisira un projet gagnant et un grand vainqueur, qui recevra en novembre 2015 un prix de 10 000 euros », a expliqué Orange.

Innovation

« Plus de 100 millions de nos clients se trouvent en Afrique et au Moyen-Orient où l’usage de l’internet mobile et la pénétration des smartphones sont en plein essor. La région est prête pour l’innovation et nous voulons participer à ce mouvement d’innovation qui aura une influence  significative et grandissante sur la vie des Africains, » a déclaré Marc Rennard, directeur exécutif d’Orange.

L’organisation du concours se fait en parallèle à l’ouverture via un site internet des interfaces de programmation (les API) d’Orange dans cinq nouveaux pays (Cameroun, RD Congo, Guinée, Niger et Sénégal), en plus de la Côte d’Ivoire où les API étaient déjà accessibles.

Orange avait déjà organisé l’année dernière un concours du même type auxquels plus de 90 développeurs venus de quatre pays d’Afrique avaient participé. mLouma, start-up sénégalaise qui a développé un portail mettant en relation acheteurs et vendeurs de produits agricoles, avait gagné et son produit a depuis été développé.

Publié sur http://www.jeuneafrique.com

Date de publication : 03 juillet 2015

Publicités

À propos PC AFRIQUE NEWS
Président de l'ONG CAMI AFRIQUE (Club des Amis de l'Informatique en Afrique) Ce blog est un espace d'information sur l'évolution des NTICs en Afrique et dans le monde en général.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :